prostituée gitane béziers

Quand j’étais petit, vers Narbonne justement, on avait cette expression distinguée : "Vaï t’en cagar a la vinha e porta me la clau". Littéralement : "Va-t-en chier à la vigne et rapporte moi la clef". D’une rare élégance, l’équivalent de "Va te noyer aux Goudes" pour les Marseillais.

Il m’a en fallu du temps, pour trouver le sens ésotérique de cette expression. Mais quand on circule en voiture entre Béziers et Narbonne on comprend mieux. Si, je vous assure.

Peuchère, elles se font persécuter quotidiennement les pauvres. Régulièrement, les pandores décident de se faire remarquer et les embarquent. Ça ou les radars au bord des routes, il faut bien satisfaire l’électeur grincheux de plus de 65 ans.

Ils embarquent parfois leurs familles aussi, leur mettent des casquettes de proxos, envoient les mecs en prison à nos frais, et les filles au pays, à nos frais aussi. Et il faut bien une bonne semaine avant qu’elles reviennent.


Images cliquables hébergées sur ImageChili. Pardon pour la pub, cliquez juste sur "Continue to your image" :

18964742_les_exotiques_com_gi.jpg 18964743_les_exotiques_com_gi.jpg 18964747_les_exotiques_com_gi.jpg 18964749_les_exotiques_com_gi.jpg 18964751_les_exotiques_com_gi.jpg 18964754_les_exotiques_com_gi.jpg 18964755_les_exotiques_com_gi.jpg 18964758_les_exotiques_com_gi.jpg 18964759_les_exotiques_com_gi.jpg



Si vous aussi souhaitez m’envoyer vos photos, contactez-moi

Copyright Claims : just click here.